Les régions touristiques

La Namibie est un immense pays (1 fois et demi la France) et les distances sont longues, il va donc falloir faire un choix d'étapes pour votre séjour ... à moins d'envisager un séjour d'un mois!

Windhoek

Windhoek (prononcer Vintouk) est la capitale du pays avec 340 000 habitants, elle est installée à 1700 m d’altitude, entourée des monts Aus, Eros et des collines des Khomas Hochland. La ville présente une belle architecture germanique héritée de la période coloniale et des infrastructures modernes. Une balade de 2 heures à pieds permet de faire le tour de tous les principaux points d’intérêt : National Museum, Independance Memorial Museum , l’église luthérienne Christuskirche…
Autres attractions de la ville :
La visite guidée du Township de Katutura où vit la majorité de la population noire (et 60% de la population de Windhoek)
Le « Craft Market », marché artisanal dans le centre ville qui propose un grand choix de souvenirs.

Désert de Kalahari

C’est un semi-désert de formation assez récente (140 mm de pluie en moyenne par an alors que les désert en reçoivent moins de 25). On y trouve des paysages arides et plats, les dunes de sable rouge longitudinales et parallèles entre elles , des villages bushmen et des fermes pour découvrir la vie rurale.
La vie du peuple Bushmen, autochtones de l’Afrique Australe, est basée sur la cueillette et la chasse mais l’arrivée des blancs d’Afrique du sud et des noirs du Nord a bouleversé leur vie en les privant de leurs terres… Des organisations essayent aujourd’hui de leur redonner des terres pour qu’ils puissent retrouver leur mode de vie originel.
La région compte plusieurs lodges et fermes auberges riches en animaux sauvages : girafes, antilopes, zèbres, chiens-hyènes, léopards et lions.

Fish River Canyon

Le Fish River Canyon est  le second plus grand canyon au monde après le Grand Canyon aux Etats Unis. Il a été creusé par la rivière Fish River sur une longueur de 161 km, une largeur de 27 km et une profondeur de plus de 550 m. Il est le site le plus visité du pays après les dunes de Sossusvlei.
Avec ses 700 km de long, la Fish River est la plus longue rivière asséchée du pays.
La vue la plus spectaculaire est à Hobas – point d’entrée du parc avec Ai-Ais. Une route panoramique de 56 km longe le canyon. Ai-Ais de l’autre côté est réputé pour ses sources thermales. Il n’est pas possible de faire une randonnée à la journée depuis Hobas dans le canyon. Seule une randonnée de plusieurs jours est possible en hiver.
Le Fish River Lodge propose des randonnées guidées dans le canyon ou des excursions en 4×4.

Luderitz

Luderitz est une petite ville portuaire qui vit de la pêche et de l’extraction de diamants. C’est à cet endroit qu’il faut gouter les « Crayfish » (langoustes). La ville possède de jolies maisons de l’époque coloniale allemande et une très belle église. Le vent et le brouillard peuvent être très forts dans cette région. La route pour accéder à Luderitz est de toute beauté, on traverse en effet le désert du Namib pour y arriver depuis Aus.
Activités possibles à Luderitz :
Excursion en bateau depuis Diaz Point à Halifax Island pour voir les manchots du Cap, les otaries et en saison des baleines
Visite de la ville fantôme de Kolmanskop, ancienne mine diamantifère qui a fonctionné de 1908 à 1938
Excursion avec votre véhicule sur la péninsule de Luderitz pour voir la colonie de flamants

Désert de Namib

Le PARC NAMIB – NAUKLUFT est une zone protégée depuis 1964. Il a été inauguré en 2013 et s’étend sur 50 000 km2. Il est consitué de plateaux montagneux avec certains pics à plus de 2000 m et de l’ ERG DU NAMIB , désert vivant, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il bénéficie d’un apport d’humidité grace aux brouillards formés par l’océan réfroidi par le courant de Benguela, d’où une incroyable richesse animale et végétale
LES DUNES DE SOSSUSVLEI qui est en fait une cuvette saline d’argile blanche par laquelle on accède aux plus hautes dunes du monde : Big Daddy, Big Mama, Dune 45…
Sesriem est le point d’entrée pour visiter les dunes de Sossusvlei. Ouvert du lever au coucher du soleil. Il faut compter 60 km /1h pour rejoindre les dunes depuis l’entrée du parc.
On peut accéder aux dunes en dehors des heures d’ouverture du parc en logeant dans des lodges de la Réserve Namib Rand Reserve, une des plus grandes réserves privées d’Afrique australe (Wolwedans Lodge), en logeant au Sossus Dune loge ou en campant au Sesriem Campsite.
On y visite également le Canyon de Sesriem creusé par la rivière Tsauchab à 5 km au sud de Sesriem, encore une autre merveille de la nature.

Swakopmund

Swakopmund est une cité balnéaire prisée des habitants de la capitale. Elle présente une architecture coloniale allemande.
On y visite la Vallée des Welwitschias : une étonnante plante qui a su s’adapter à un climat aride et vit grace au brouillard cotier, elle a été découverte en 1806 par Friedrich Welwitsch. Elle peut vivre plusieurs siècles, la plus vieille ayant 1500 ans. En chemin on admirera Moon Landscape, un paysage lunaire, constitué de granit noir.
On peut y faire des excursions en quad sur les dunes du désert de Namib, paysages grandioses et amusements assurés.
Au sud de Swakopmund (30 km), WALVIS BAY (Baie aux baleines) est un grand port de pêche (grandes fermes d’élevage d’huitres), isolé dans le désert du Namib. C’est le point de départ des excursions en mer pour observer les otaries, les pélicans, les dauphins, les mola mola/poisson lune et les baleines.

Skeleton Park

Cette réserve s’étend sur 500 km de long et 40 km de large
Ce parc tient son nom de la grande quantité de navires qui se sont échoués sur cette côte à cause des courants dangereux, du brouillard et des bancs de sable . Cette côte est souvent envahie par le courant froid du Benguela .
On entre par l’Ugab Gate, on peut ressortir à Springbok Water gate ou Torra bay.
Ce parc possède une faune importante : sterne damara (70% de la population recencée vit sur cette côte), éléphants du désert, girafes, lions, rhinocéros noirs, hyènes, chacals, phoques (colonie plus petite qu’à Cape Cross)…

Damaraland

Le Damaraland est un ancien « homeland », un territoire qui, durant les années de l’apartheid, était réservé à l’ethnie des Damaras. Cette zone est constituée de terres rurales et sauvages.
Elle bénéficie d’une géologie exceptionnelle, d’une faune abondante et d’une végétation surprenante comme l’ Acacia de Brandberg, arbre endémique, qui pousse dans le granit.
On y observe des girafes, oryx, springboks, zèbres des montagnes… On y trouve les derniers rhinocéros noirs d’Afrique en liberté et les fameux éléphants adaptés au désert.
Le Massif de Brandberg (signifie montagne brûlée, pour la couleur feu que prennent ses versants au coucher de soleil) est réputé pour ces nombreuses peintures rupestres.
Le Site White Lady se visite avec un guide damara.Cette peinture a été découverte en 1918 par l’explorateur Maack, elle serait vieille de 16 000 ans, d’origine bushman. Elle représente un personnage de 40 cm aux cheveux lisses et clairs.
Twyfelfontein (qui signifie source douteuse) est un monument national, inscrit premier site namibien sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il abrite environ 2500 gravures d’animaux et peintures rupestres représentant des scènes traditionnelles réalisées par les premiers bushmen. Ces gravures, très bien conservées, ont entre 5000 et 6000 ans
La Forêt pétrifiée est également un site déclaré monument national. On y observe des troncs d’arbre pétrifiés, certains font 30 m de longueur et 5 m de circonférence.
Enfin l’impressionnant site d’Organ Pipes (tuyaux d’orgue) est composé de pierres en forme de tuyaux d’orgue

Kaokaland

La Kaokaland est un ancien « Homeland », terre du peuple Himba, le peuple rouge, qui sait vivre en harmonie avec la nature, peuple de pasteurs nomades, éleveurs de bovins.
On y observe beaucoup de Mopanes, l’arbre sacré du peuple Himba.
A ne pas manquer dans cette région les chutes d’Epupa. « Epupa » signifie « eau se fracassant ». En effet, les eaux déferlent en une succession de 22 cascades.
Tout comme le Damaraland, le Kaokoland est une véritable réserve naturelle : girafes, oryx, springboks, zèbres des montagnes. Dans certaines parties moins facile d’accès on peut rencontrer les derniers rhinocéros noirs d’Afrique en liberté, les fameux éléphants et lions adaptés au désert.
C’est une région où les animaux vivent en liberté totale.

Parc National Etosha

Fondé en 1907, ce Parc de plus de 20 000 km² abrite 114 espèces de mammifères et 340 variétés d’oiseaux. Le « pan » d’Etosha est un ancien lac salé de 5 000 km² . C’est à cet endroit qu’on voit une grande quantité d’animaux et également autour de tous les points d’eau articiels et naturels du parc (34 au total). C’est une des plus belles réserves africaines, on y observe : springbok, zebres, oryx, gnous, koudous, autruches, girafes, éléphants, impalas, élands, bubales, hyènes, lions, léopards guépards, rhinocéros noirs (pas d’hippopotames)… Ces 3 dernières espèces sont les plus difficiles à voir.
La réserve est entourée sur 800 km d’une cloture de 3 m de haut
On parcourt avec son propre véhicule (mais il est strictement interdit de descendre du véhicule) les 700 km de pistes ouvertes aux visiteurs de l’aube au crépuscule.
4 entrées possibles : Andersson Gate (sud) – Galton (ouest) – Von Lindequist (est) – King Nahale ( nord est). Les pistes et les points d’eau sont très bien indiqués. Il y a à l’intérieur du parc des toilettes et des Restcamp où l’on peut faire le plein d’essence, se restaurer ou acheter de quoi grignoter.

Otjiwarango

Otjiwarango est la Cité-jardin. Les Herero ont été les premiers habitants de cette région, “Otjiwarongo”signifie « lieu où le pâturage est bon et le bétail gras ».
On y visite le « Crocodile Ranch » consacré à l’élevage des reptiles, il approvisionne les zoos du monde entier
Cette région est le berceau de la fondation internationale : Cheetah Conservation Fund (45 km à l’est de Otjiwarango) qui se consacre à la sauvegarde des guépards (on compte environ 10 000 espèces en Namibie). On y visite également l’Africat Foundation, autre association qui lutte pour la préservation des grands félins, surtout à travers l’éducation des jeunes namibiens.

Parc de Waterberg

Le Parc du Waterberg occupe un plateau de grès rouge de 50km de long sur 16km de large qui se dresse à environ 200m au-dessus de la plaine, il culmine à 1857m.
Par la présence de nombreuses sources, ce parc regorge d’une végétation luxuriante et abrite de nombreuses espèces rares et en voie d’extinction dont les hippotragues noirs, les antilopes roannes, les rhinocéros blancs et noirs, les buffles, les léopards et les guépards. Il compte également plus de 200 espèces d’oiseaux dont les vautours du Cap et l’aigle noir.
C’est aussi le seul endroit de Namibie où vit le vautour chassefiente (seulement 28 individus) , la deuxième plus grande espèce de vautour (les ailes ont une envergure de 3 m)

Bande de Caprivi et les chutes de Victoria

La bande de Caprivi (ou Zambézi) est un couloir de 32 à 90 km de large et de 460 km de long qui offre des paysages tout à fait différents de ce que l’on peut voir dans le reste du pays. L’eau est là.
Rhundu (ville frontalière avec l’Angola) est le point d’entrée dans la bande de Caprivi et aussi la dernière grande ville pour faire des achats. Cette localité est située au bord de la rivière Okavango, un des rares fleuves au monde à ne jamais atteindre la mer. En effet, il se ramifie en petits bras pour former le delta de l’Okavango au Botswana. Les lodges de cette région ont des jardins luxuriants qui permettent d’observer une grande quantité d’oiseaux. A environ 200 km à l’Est de Rundu, se trouvent les chutes « Popa Falls »et le Mahango Game Reserve à la frontière avec le Botswana. Ce petit parc (30 000 ha) est peu visité mais possède une faune très variée.
A partir de Bagani, on entre dans le Parc National de Bwabwata. Une route de 205 km (Trans-Caprivi Highway) traverse la savane touffue du Parc. La faune sauvage est impressionnante : éléphants, buffles, hippopotames, antilopes, lions, léopards…
Katima Mulilo est la ville la plus à l’est de la bande de Caprivi. Grace à un pont construit en 2004, cette ville n’est plus qu’à 2 heures de route des chutes Victoria.
Les chutes Victoria (un tiers se situe en Zambie et deux tiers au Zimbabwe) offrent un spectacle grandiose et impressionnant de puissance. Elles sont 2 fois plus hautes que les chutes du Niagara. La façade de cascades fait 1700 m de large. Les chutes font un vacarme qui s’entend à des kilomètres à la ronde.